Parfum : L’Artisan Parfumeur fête ses 40 ans

L_Artisan_Parfumeur-40_ans_Chasse-Papillons-senteurs-d_ailleursL_Artisan_Parfumeur-40_ans_Chasse-Papillons-edt

L’Artisan Parfumeur célèbre son 40e anniversaire en beauté. La marque de parfumerie de niche, fondée en 1976, repense son identité visuelle et lance une nouvelle collection de fragrances en édition limitée pour l’occasion. J’ai été invitée à découvrir ce nouvel univers parfumé chez Senteurs d’Ailleurs, une parfumerie de niche située à Bruxelles. En quoi L’Artisan Parfumeur se différencie-t-il des marques de parfumerie traditionnelle ? Comment la marque a-t-elle évolué ? Quelles fragrances valent la peine d’être découvertes ? Je vous emmène dans un joli voyage olfactif !

Une autre vision du parfum

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog. Le parfum, pour moi, est bien plus qu’un « sent-bon » aspergé à la va-vite le matin. Une fragrance raconte une histoire, elle nous rappelle des souvenirs et dévoile un peu de notre être aux autres. La parfumerie conventionnelle apporte certes son lot de jolies surprises mais elle est (hélas) bien souvent dictée par la loi du rendement et du plaire à tout prix, au risque de proposer le même genre de parfums mièvres et ennuyeux d’une marque à l’autre.

C’est pour toutes ces raisons que je me dirige de plus en plus vers des marques d’exception, souvent moins connues, qui ont une histoire. Les marques qui osent encore créer, non pas pour vendre un maximum, mais par amour des odeurs. L’Artisan Parfumeur fait partie de ces créateurs passionnés avides d’originalité, qui osent prendre des risques et présenter des notes inattendues.

L_Artisan_Parfumeur-Chasse-Papillons-2016

Une nouvelle identité visuelle

Pour fêter ses 40 ans, L’Artisan Parfumeur s’est offert un petit relooking. Le flacon garde sa forme emblématique heptagonale. Le verre, à présent sombre et fumé, s’enveloppe de mystère et d’élégance. Pour souligner le caractère authentique de la Maison, chaque flacon est gravé de l’emblème de la marque. Le capot lourd et luxueux embrasse les formes du flacon et remplace le bouchon doré, un peu old school.

L’étiquette de couleur fait place à un papier blanc, sobre et intemporel, sur lequel le nom de la fragrance apparaît en lettres noires majuscules, ainsi que le tampon doré de L’Artisan Parfumeur. Pour souligner le côté créatif et l’histoire des parfums, le nom du parfumeur qui a créé la fragrance apparaît désormais sur l’emballage. Les parfums quant à eux restent inchangés depuis leur création.

L_Artisan_Parfumeur-40_ans_Chasse-Papillons

Découvertes olfactives

La découverte de la nouvelle identité de L’Artisan Parfumeur s’est bien entendu accompagnée d’une initiation aux fragrances de la marque. Je connaissais déjà Premier Figuier. Une figue lactée et verte, légèrement boisée. Un parfum créé en 1994 et toujours aussi emblématique. Ma première rencontre avec la marque, il y a quelques années.

J’ai aussi fait de jolies découvertes, toutes très différentes de ce que j’ai l’habitude de porter, mais qui ont réussi à me séduire de par leur singularité et les souvenirs qu’elles évoquent chez moi.

Pour cet été, j’ai adopté La Chasse aux Papillons. Une senteur de jasmin, de fleur d’oranger et de crème solaire sur une peau chauffée par le soleil.

J’ai également ajouté quelques références à ma liste de désirs :

Noir Exquis, un parfum oriental inspiré par une pâtisserie parisienne. Un gâteau gourmand aux marrons glacés, sirop d’érable, noix, fèves tonka et oranges confites, accompagné par un café noir sans sucre, qui balance le côté gourmand pour une fragrance juste, sans excès de gourmandise. Une fragrance tellement différente de ce que je connais, mais si belle. Un parfum que je porterais volontiers en hiver et que je partagerais éventuellement avec mon amoureux.

Bois Farine s’inspire d’un arbre très particulier sur l’Île de La Réunion. Les petites fleurs rouges de l’arbre Ruizia Cordata ont une odeur particulière et unique de farine. Cette fragrance est recréée grâce à des notes de pâtisserie, de céréales, de noisette et de notes boisées comme le cèdre et le bois de santal.

Bucoliques de Provence, la première fragrance en édition limitée de L’Artisan Parfumeur s’inspire du berceau de la parfumerie française, Grasse. Les champs de lavande se marient au cuir, dont la production a lancé le début de la parfumerie. Des notes d’épices et d’iris apportent plus de contraste et de douceur.

Deux autres fragrances en édition limitée, également inspirées par une région française, feront leur apparition dans les prochaines années. Mystère… J’imaginerais volontiers un parfum inspiré de la Bretagne, entre mer salée, pluie et gourmandises réconfortantes mangées près du feu. Paris et ses notes de fleurs, de jardin, de pain, de bitume et de vieilles pierres pourrait aussi être une option créative intéressante. Et vous, quelle région française vous inspire un parfum ? Nous aurons la réponse à nos interrogations et spéculations l’année prochaine !

Connaissez-vous l’univers de L’Artisan Parfumeur ? Avez-vous déjà visité Senteurs d’Ailleurs ?
signature





Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments on Parfum : L’Artisan Parfumeur fête ses 40 ans

  1. MarieZ
    15 juin 2016 at 10:58 (1 année ago)

    Je connais Senteurs d’Ailleurs grâce à ton article sur Molton Brown. J’y suis allée il y a quelques semaines et j’ai beaucoup aimé le service ! Je ne connaissais pas cette marque, je la testerai à l’occasion ! Bonne journée 🙂

    Répondre
    • Gloss Framboise
      Gloss Framboise
      15 juin 2016 at 12:05 (1 année ago)

      Je suis heureuse que cette boutique te plaise. Tu as craqué sur quoi ?

      Répondre
  2. stephanie
    23 juin 2016 at 22:12 (1 année ago)

    Coucou Elodie, ben moi il me fait un peu peur ce magasin …. Un peu trop « haut de gamme » j’y étais déjà entrée et on ne pouvait rien toucher… il fallait demander c’était indiqué un peu partout …; cela m’a refroidi (c’était au début lorsqu’ils étaient installés un peu plus loin sur l’ Av Louise)

    Répondre
    • Gloss Framboise
      Gloss Framboise
      30 juin 2016 at 18:59 (1 année ago)

      Hello Stéphanie, tout comme toi, je suis assez impressionnée par ce type de boutique, tellement chic et remplie de jolies choses. J’ai osé franchir le pas grâce à l’invitation d’un service de presse. Cela m’a permis d’être plus à l’aise face à ce genre de magasin et surtout de « dédramatiser » cette boutique qui me faisait à la fois rêver et me faisait peur. Je ne connais pas vraiment la politique de l’ancienne adresse. J’ai pu visiter à la fois la boutique « soins » et la boutique « parfums » de Senteurs d’Ailleurs sur la place Stéphanie. Une aide est toujours proposée par les vendeurs expérimentés, mais elle n’est pas obligatoire. J’ai touché aux dentifrices Marvis, aux jolis savons et à quelques parfums et je n’ai pas reçu de remarques ni vu de panneau dissuasif. Je pense que cette maison a évolué vers une plus grande ouverture. Si tu repasses par Senteurs d’Ailleurs, fais-moi part de ton expérience, je suis curieuse ! 🙂

      Répondre
      • stephanie
        12 juillet 2016 at 21:18 (1 année ago)

        merci pour ta réponse, j’apprécie beaucoup le suivi apporté …. bises

        Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *